Prière

L’aube se lève doucement

Lentement mon esprit se réveille

Il navigue à nouveau

Entre l’espoir et le désespoir.

 

Que me réservera cette journée

Un instant l’espoir m’envahi

Un miracle pourrait-il se réaliser

L’espoir fait à nouveau son chemin.

 

Puis une pensée insidieuse se glisse

Apportant avec elle son lot de crainte et de doute

Ainsi que cette peur incontrôlable

Contre laquelle je lutte de tout mon être.

 

L’espoir finalement reprend le dessus

Je me prépare à affronter à nouveau

 Cette nouvelle journée, cette inconnue

Priant Dieu de me donner la force.

 

Cette force dont j’ai tellement besoin

Pour apparaître calme et paisible

Aux yeux scrutateurs de l’être aimé

Afin qu’il puisse puiser en moi

Un peu de ma vitalité pour aller de l’avant.

 

Le 9 juin 2003

 

***

 

Mon cher et tendre amour

Comme j’ai de la peine

De te voir sur ton lit de douleur

Ne pouvant que si peu te porter secours.

 

Tu désires tellement t’en sortir

Tu rêves de pouvoir chez toi rentrer

Mais cette sale maladie t’entraîne lentement

Vers une autre destinée sûrement.

 

Et moi j’assiste là, impuissante

Voyant cette garce qui te grignote

Chaque jour un peu plus

Te prenant dans ses griffes, dévorante.

 

Et pourtant je voudrais tant te garder

Au moins encore quelques temps

Pouvoir encore calmement se parler

Nous souvenir du bon vieux temps.

 

Ce soir je suis révoltée

Devant tant d’injustice

Toi un homme si bon, si doux

Pourquoi dois-tu m’être enlevé ?

 

N’aurais-je de la vie rien compris

Faudrait-il plutôt être bandit

Pour obtenir un peu de répit

Ou quelques semaines de sursis ?

 

Mon Dieu, faites-moi la miséricorde

Ne me prenez pas si vite l’homme de ma vie

Autrement il ne me resterait que ce bout de corde

Pour partir ensemble et ...

Re commencer  ailleurs une nouvelle Vie.

 

Le 9 juin 2003 - 23 h

 

Colette

 

Retour à mes écrits

Accueil

 

 annuaire    annuaire