Mélancolie

 

 

Mon amour, tu es si loin de moi ...

Je voudrais à chaque instant être dans tes bras

Sans toi à mes côtés, j'ai si froid

Car de mon coeur, tu es devenu le roi.

 

Lorsqu'enfin j'entends ta voix

A tout rompre, j'ai le coeur qui bat

J'ai constamment  le mal de toi

Pourquoi, amour, ne peux-tu être là ...

 

Lorsque soudain le soir descend

Je me blotti au creux du lit

Je te recherche désespérément

De là où tu es, entends-tu mon cri ?

 

Dès que les lumières s'éteignent

L'angoisse me reprend

Mon coeur malmené saigne

Mon amour pour toi est tellement grand.

 

Lorsque tu es là, tout est si différent

Nos corps s'unissent pour de longs baisers

Les étoiles brillent au firmament

Nous les contemplons tendrement enlacés.

 

Nos balades, main dans la main, sont si belles

Nos tête à tête si fabuleux

Nos petits repas aux chandelles

Nos regards se croisant ... amoureux.

 

Puis l'heure du départ, lugubre, sonne

La peur en moi à nouveau résonne

Reviendras-tu me prendre dans tes bras ?

Me loverais-je encore tout contre toi ?

 

Je veux croire que notre amour est si fort

Qu'un jour le destin enfin  nous réunira

Que tu seras là, encore et encore

Qu'enfin pour toujours ...

Auprès de moi, tu resteras.

 

[Colette]

 

Retour à mes écrits

Accueil

 

 annuaire    annuaire