Mal invisible

 

Depuis longtemps j’aurais pu prédire

Ce que nous réservait l’avenir

Qu’il allait détruire

Ce que nous essayons de construire

 

En un instant tout peu basculer

Ce qu’à deux on avait inventé

Peut soudain être transformé

Tel un feu en train de se consumer

 

J’ai essayé de te le dire pourtant

Mais tu te comportais tel un enfant

Tu ne vivais que pour le présent

Et moi je perdais mon temps

 

A vouloir te faire comprendre

Ce que tu ne voulais pas entendre

Qu’il finirait nous prendre

Ce qu'il n’allait jamais nous rendre

 

Mais tu ne voulais pas y croire

Tu disais : « Attends pour voir…

Ça s’arrangera tôt ou tard

Il finira bien par perdre espoir »

 

J’aurais voulu que ce soit vrai

Malheureusement tu te trompais

Car pour faire le mal il vivait

Et sur notre histoire il s’acharnait

 

Moi qui ne croyais en rien

Je priais soir et matin

Pour qu’il abandonne enfin

Qu’il retourne d’où il vient

 

Mais maintenant qu’il était là

Il continuerait de sang froid

A nous hanter où qu’on soit

A nous démolir, toi et moi

 

Il sèmera la tempête

Jusqu’à ce qu’on perde la tête

Qu’on devienne bêtes et malhonnêtes

Il aura alors réussi sa quête

 

C’est ce mal qui règne partout

Qui s’en prendra à chacun de vous

Qui nous rendra tous fous

Jusqu’au dernier d’entre nous

 

[Michèle]

 

 

 

Le coin des poètes

Accueil

 

  annuaire    annuaire