Ma petite expérience

 

 

Voici maintenant 7 semaines

Que je bénéficie d'un genou tout neuf

Il y a des jours de doute, de douleurs, de peine

Mais il paraît qu'on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeuf.

 

 

Savez-vous que c'est le parcours du combattant

De se déplacer d'un point à un autre avec des cannes ?

Pour peu que l'on veuille déplacer un objet

Cela devient de suite très embarrassant.

 

 

Mais à mesure que le temps passe

Des astuces il faut bien en trouver

Et pour que rien ne se casse

Il faut user d'assez d'ingéniosité.

 

 

Dans une corbeille, des objets vous mettez

Avec vos deux cannes, la corbeille vous la poussez.

Si vous devez monter un escalier

Un petit sac à votre canne vous accrochez.

 

 

Un truc est soudain tombé

Vos cannes salvatrices vont vous le repêcher

Inutile donc de se soucier

Devant vos pieds elles vont vous le ramener.

 

 

Bon, il y a des moments gênants

Que faire avec ces sacrés bâtons

Lorsque vous voulez les poser un moment

Evidemment ils glissent, et paf ! ils tombent sur le fond.

 

 

Et l'on se baisse et on les ramassent

Un angle pour les appuyer on recherche

Mais pour la chance, on repasse ...

Pas le moindre angle et de guerre lasse

Enervé, sur le sol on les relâchent.

 

 

Mais honnêtement, sans elles que ferait-on ?

Boîtiller et se tortiller ?

La douleur serait vite réveillée

Donc c'est reparti, on reprend ses bâtons !

 

 

Pour l'instant je me suis réconciliée avec celles-ci

Mais ce n'est qu'une trêve

Car à quelques jours d'ici

Je pourrai heureusement les laisser !

 

 

Espérant ne plus les voir même en rêve

Je suis même prête, si vous le voulez, à vous les céder ...

Colette

 

Retour à mes écrits

Accueil

 

 annuaire    annuaire

Design©Ivana - 2003 - 2007 - Toutes reproductions interdites