Le Québec

 

Français d’il y a près de quatre cent ans

Tu es parti au loin, le Québec, maintenant

Tu as pérennisé nos danses d’autrefois

Avec les mêmes sabots, les mêmes joies.

 

Tourbillonnants, danseuses et danseurs

Claquant leurs sabots, tous en choeur

Avec vous, j’ai envie de danser la vie

Vous y avez ajouté votre propre génie.

 

Celui de vos ancêtres, mais le nôtre aussi

Votre accueil légendaire, votre gentillesse

A vous, Québécoises et Québécois, je dis,

Faites, qu’ils se pérennisent, ne cessent.

 

Gardons en nous nos rites et nos manières

Sans vous connaître, vous nous ressemblez

Savoyards, au climat dur l’hiver et doux l’été

Avec nos montagnes, nos lacs, nos rivières.

 

Nos plaines verdoyantes, notre air pur et sain

Chez vous, chez nous, nous sommes bien.

Quand on aime il n’y a pas de loi, ma foi

J’ai deux amours, le Québec et la Savoie.

 

Jean Mollier de France

 

 

Retour au menu

Le coin des poètes

Accueil

 

 

annuaire annuaire