Le tournesol

 

 

C’était un tournesol

Sans vie, sans parole

Qui suivait le soleil

Chaque jour sans pareil

 

La nuit ne lui valait rien

Sombre dans son chagrin

Attendant que le jour se lève

Et recommencer sans trêve

 

Cette harmonieux ballet

D’Est en Ouest sans arrêt

Une danse sans réplique

Vivante et magnifique

 

Cette fleur couverte d’or

Etoilée encore et encore

Ne peut faire que rêver

Ceux qui osent la regarder.

 

Ces pétales longs et fins

Nous effleurant câlins

Au travers du temps

Audacieux, impatients.

 

Mais un jour cette fleur

Comme toutes ces soeurs

S’envolera tout là-haut

Nous laissant en cadeau

 

Ces quelques graines dorées

Pas encore fécondées

Tomberont sur la terre

Imitant une mère

 

Qui redonne la vie

Pour éviter l’oubli

Comme l’enfant orphelin

Sans amour du destin

 

Lorsque vous croiserez

Cette fleur enchantée

N’oubliez jamais ceci

Elle peut redonner la vie

 

Evitez de la brusquer

Simplement la caresser

Non plus par hasard

Par un simple regard

 

Maintenant que vous savez

Comment faire pour l’épargner

Regardez-la grandir

Regardez-la mourir

 

Vous en saurez plus encore

Sur ces blessures, ces accords

Et vous comprendrez maintenant

A quel point l’amour est important

 

[Auteur inconnu]

 

 

 

Retour au coin des poètes

Accueil

 

 annuaire    annuaire