La faute à qui ... ?

 

Le monde devant mes yeux est devenu flou

Des larmes salées coulaient sur mes joues

Toi, tu ne voyais rien du tout

Et pourtant, tu sais, j'avais cru en nous

 

Je t'aimais tellement, peut-être trop

Et tes lèvres viennent de prononcer ces mots

Qui, venant de toi sonnent si faux

Alors tristement je t'ai tourné le dos

 

C'est comme si j'avais tout perdu

Cette étincelle que j'avais entretenue

En un instant a disparu

Imaginer cela, je n'aurais jamais pu

 

Mais voilà qui est fait

Et au fond de moi je sais

Tu ne l'as pas fait exprès

Malgré tout j'en pleurais

[Michèle]

 

 

Retour aux poèmes

Accueil

 

 

 annuaire    annuaire