La passerelle

Oeuvre offerte par Renée Clerc

(Cliquez sur l'image pour atteindre son site)

 

 

Il y a de ces silences

Très, très lourds de sens

De ces douleurs, incandescentes

De ces absences, toujours présentes

 

Marques indélébiles

De doux moments fébriles

Nostalgie de souvenirs

Qui pourtant, faisaient rire

 

Ne pouvoir effacer

Ce qui fait pleurer

Puisqu'oublier voudrait dire

Chasser aussi son sourire

 

Devoir poursuivre une route

Sans balises pour nos doutes

Devoir chercher conseil

Au creux d'un rare sommeil

 

Et la musique des hiers

Chuchote au creux de l'hiver

Un amour en floraison

Depuis moultes saisons

 

Rien ne peut amenuiser

L'amour réel et soudé

Nul baume, nul psaume

N'altérerait son arôme

 

Une âme s'est envolée

L'autre s'efforce de continuer

Dans un monde, à jamais différent

Par le trop prompt départ de l'amant

 

Il y a de ces silences

Qui prennent tout leur sens

Quand au loin et tout près, son murmure

Berce et caresse, frôle, rassure

 

et aime, dans sa forme la plus pure...

 

 

de Mylen

pour sa maman Odile

 

 

Accueil

Retour au coin des poètes

   

 annuaire    annuaire