Aimer

 

Un poète a dit, aimer à perdre la raison,

Aimer à ne savoir que dire, la passion

J’aime lorsque tu souris ou que tu ris

Ta voix résonne en moi, et je me dis,

 

Ne plus t’entendre, serait pour moi

Impensable, tu es dans mon cœur.

Je suis inquiet, mais n’ai plus peur

Lorsque tu poses ton regard sur moi.

 

Je suis heureux, sage comme une image

Alors que j’ai tant envie de t’embrasser,

De te dire des mots fous, de t’aimer.

Ah, si je devais te perdre, triste présage,

 

J’en perdrais la raison et n’aurais d’envie

Que celle de partir, d’aller dans l’éternité.

Heureusement que ce n’est pas la réalité

Je t’aime, tu m’aimes, c’est beau la vie.

 

Jean Mollier de France

Retour au menu

Le coin des poètes

Accueil

 

 

annuaire annuaire